Nathalie Costa, fondatrice de NC ommunication et formatrice aux Relations Presse
Photo© Cirkus Prod

Nathalie Costa : « Grâce à ma formation, je rends les Relations Presse accessibles aux entreprises »

Nathalie Costa est attachée de presse, depuis plus de 8 ans. Aujourd’hui installée à Reims, c’est grâce à son expérience dans la Communication (plus de 20 ans) qu’elle mesure combien les entreprises méconnaissent les Relations Presse. Pour les accompagner, elle a mis en place une formation dédiée. Une façon pour elle, de les aider à devenir autonomes et d’accroître leur potentiel business.

1- Nathalie, qu’est-ce qui t’a fait prendre conscience que les entreprises avaient besoin d’être formées aux RP ?

Ce qui m’en a fait prendre conscience, c’est le nombre de questions qui m’étaient posées sur des points qui me semblaient « évidents », dans la pratique de mon métier (sourire). Globalement, je me suis rendu compte qu’il y avait une méconnaissance des Relations Presse. Voire même, de la confusion. Et que les entreprises étaient souvent démunies lorsqu’il s’agissait d’aborder les journalistes.

Pourtant aujourd’hui, ce qui prime, ce sont les réseaux sociaux. Leur force, c’est qu’ils sont accessibles, intuitifs et naturels. Choses que ne sont pas les Relations Presse, même si elles sont complémentaires dans l’animation de communautés ! Elles sont un excellent moyen d’installer une communication durable auprès de ses cibles, grâce aux contacts avec les journalistes.

2- Donc ton but, c’est de rendre les entreprises plus autonomes dans les Relations Presse ?

Exactement (sourire), c’est mon objectif. Une fois qu’elles disposent des bonnes informations et d’outils adaptés, les entreprises sont capables d’arbitrer sur quels types de communication s’orienter. Elles engagent alors des moyens utiles (humains ou matériels), par exemple sur les Relations Presse. C’est en ce sens, que je parle d’autonomie des entreprises !

Depuis l’automne dernier donc, je propose une formation d’une journée aux Relations Presse en inter-entreprises ou en entreprise. En plus, elle est certifiée Qualiopi (sourire) ! Dans cette formation, je démarre par une présentation des enjeux et un rappel de ce que recouvrent les RP. C’est important, car beaucoup confondent les métiers de la Communication et de l’Information. Pourtant, ce n’est pas la même chose que de s’adresser à un journaliste ou à un influenceur. Comme il est important, de comprendre la différence entre un planning RP et un plan medias…. Revenir aux bases est essentiel si l’on veut que les entreprises puissent s’approprier cet univers.

Ensuite, je fais travailler les stagiaires sur des sujets liés à leur domaine d’activité et sur leur entreprise. Pour cela, j’ai mis en place des cas pratiques comme « Construire un planning de communication RP », « Bâtir un Communiqué », « Créer un fichier presse », « Ecrire son pitch d’entreprise »… Ils repartent donc, avec des gabarits de Communiqué, un glossaire et une proposition de suivi sur un Communiqué. J’ai vraiment à cœur que les participants disposent des clés pour gagner en autonomie et en sérénité (sourire).

3- C’est très altruiste comme vision. Est-ce que tu dirais que pour une cheffe d’entreprise, assumer son rôle et être porte-parole de son entreprise est stratégique ? Est-ce ça que tu enseignes, aussi ?

C’est effectivement ça (sourire) ! Et je le mesure à chaque fois que je le travaille en formation ou même en conseil avec un client. Je me rends compte que les chefs d’entreprise jonglent avec plusieurs facettes de leur métier. Du coup, rares sont ceux qui prennent le temps de se poser et de revoir leur positionnement.

Pourtant définir ses messages, ses objectifs et ses cibles, sont le point de départ de toute stratégie d’entreprise. Et à mon sens, on ne peut pas communiquer si l’on n’a pas de stratégie! Les connaissances et les astuces que je transmets sont donc, très pragmatiques. Elles aident les chefs d’entreprise à assumer leur positionnement. Et ce, peu importe la taille des entreprises et leur domaine d’activité !

Et puis, être au clair avec son positionnement permet de construire des « éléments de langage ». Très utile, pour parler de son projet devant des journalistes ! Ça permet aussi aux chefs d’entreprise, d’être plus à l’aise et plus serein dans leur communication. Et donc, d’assurer leur rôle de « porte-parole » de leur entreprise.

N’est-ce pas un risque finalement, pour ton métier ?

Non, pas du tout (sourire) ! Il y a encore beaucoup d’entreprises qui ont besoin d’être guidées dans les Relations Presse et qui préfèreront déléguer cette partie à des professionnels du métier.

Et c’est ce que permet de faire ma formation : de s’acculturer à ce secteur, pour faire appel à des attachés de presse externes. Le but ici, c’est de donner toutes les clés utiles aux entrepreneurs, pour leur permettre d’être autonomes face à leurs besoins. C’est très stratégique (sourire) ! Surtout en ce moment, où les moments de rencontres ne sont plus possibles. Les entreprises ont besoin de créer des opportunités de visibilité.

4- Du coup, n’est-ce pas une façon de casser les codes de ton métier ?

Je ne sais pas si je « casse les codes » de mon métier (rires) ! Ce qui sûr, c’est que je n’ai jamais voulu que la Communication soit quelque chose d’élitiste, de réservée à certains privilégiés. Pour moi la Communication, c’est la base de notre lien social. Tout le monde devrait s’en servir !

Je pars du principe que ce n’est pas parce que quelqu’un n’est pas spécialiste d’un outil numérique ou qu’il n’est pas dans l’innovation, qu’il ne peut pas communiquer. C’est vraiment une erreur de penser ça ! Ce qui compte, c’est le contenu. Sans contenu, on ne peut rien faire. Il faut donc bien se connaitre, bien connaitre sa stratégie et assumer sa posture.

C’est pour ça que je tiens à faire réfléchir mes stagiaires sur leur propre stratégie et leur propre désir de communiquer. Il est impératif, encore une fois, qu’ils assument leur communication. D’ailleurs pour moi, il ne devrait pas y avoir d’injonction sur la communication. Rien n’est obligatoire.

5- Si tu avais un conseil à donner à des entrepreneures, surtout en cette période de
crise, quel serait-il ?

De ne jamais rompre le lien avec leurs clients/cibles : communiquer est essentiel, surtout en période de crise ! Quel que soit son secteur d’activité, il est important de raconter quelque chose. Même si ce n’est « que » pour rappeler ses valeurs, sa philosophie ou son engagement. Et pour ça, il faut savoir structurer son message. C’est ça, la clé ! Et si un chef d’entreprise ne sait pas comment faire, pas de panique, il peut se faire accompagner ou se former.

Saisissez votre adresse e-mail et recevez les nouveaux articles du webzine, au rythme que vous désirez.

About the author

Je suis la fondatrice et la Dirigeante d'Entre'Elles webzine. Après plusieurs années en presse écrite régionale, presse web et Communication, je me suis lancée dans l'aventure entrepreneuriale avec pour but de remédier à l'invisibilité des femmes dans les médias.

Laisser un commentaire