L'Adie et le Crédit Agricole soutiennent la création d'entreprise

Aide à la création d’entreprise : le Crédit Agricole soutient de nouveau l’Adie

Le Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne et l’Adie ont renouvelé leur partenariat financier, mardi 23 juin dernier, en faveur de la création d’entreprise. La banque apportera en 2020, une enveloppe de 550 000 euros à l’association pour aider l’entrepreneuriat. Notamment grâce aux micro-crédits accordés aux entrepreneurs.

Le Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne et l’Adie soutiennent la création d’entreprise, la reprise et le développement des entreprises en faveur des professionnels et des entrepreneurs de leur région. Pour cela, la signature d’un partenariat financier s’est effectué en date du 23 juin dernier, à l’Espace Millésime de Dijon.

Pourquoi aider la création d’entreprise ?

Depuis quelques années maintenant, le Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne et l’Adie mutualisent leurs forces pour aider au développement de l’entrepreneuriat, dans la région. C’est pourquoi cette année encore, le Crédit Agricole démontre son engagement en mettant à disposition de l’association, une enveloppe de 550 000 euros pour soutenir la création d’entreprise. Notamment via les micro-crédits accessibles aux professionnels, aux entrepreneurs et talents de la région avec peu de moyens.

Le micro-crédit, c’est quoi ?

Le micro-crédit, proposé par l’association l’Adie, est un prêt bancaire permettant de couvrir l’ensemble des besoins de démarrage ou de développement d’une entreprise. Utile lorsque les porteurs de projet démarrent sans argent. Chez l’Adie, il existe aussi un micro-crédit de mobilité, généralement proposé aux salariés précaires pour les maintenir dans leur emploi ou aux chômeurs, pour améliorer leur chance de réinsertion dans le monde du travail. Notamment en leur finançant le permis de conduire, l’acquisition d’un véhicule, les formations etc… .

Ainsi en s’appuyant sur son réseau national, l’Adie a déjà prêté plus de 108 millions d’euros en micro-crédits, à plus de 26 218 personnes dans le besoin. Cela se repartit sur plusieurs secteurs d’activité, comme :

  • le service avec 30% ;
  • le commerce sédentaire avec 17% ;
  • le commerce ambulant avec 13% ;
  • les transports avec 9% ;
  • l’agriculture avec 8% ;
  • les restaurants et l’hôtellerie avec 8% ;
  • le bâtiment avec 7% ;
  • l’artisanat avec 6% ;
  • l’art, la culture et les loisirs avec 2%.

Soit, 19 375 entreprises financées (+12% par rapport à 2018), pour 21 218 micro-crédits professionnels (+13% par rapport à 2018). D’ailleurs, et pour aider à la crise Covid-19 à laquelle font face les entreprises françaises, le Crédit Agricole a annoncé vouloir aider à hauteur de 100 000 euros supplémentaires l’association Adie.

Le Crédit Agricole et l’Adie collaborent de nouveau, en faveur de la création d’entreprise en France et dans les DOM-TOM. Pour cela, la banque a signé un nouveau partenariat financier avec l’association : 550 000 euros vont être mis à la disposition des entrepreneurs français, en faveur de la création, de la reprise ou du développement d’une entreprise.

Laisser un commentaire